Communications médiatisées et territoire insulaire : le cas de l’île de la Réunion - Université de La Réunion Access content directly
Journal Articles NETCOM : Réseaux, communication et territoires / Networks and Communications Studies Year : 1994

Communications médiatisées et territoire insulaire : le cas de l’île de la Réunion

Abstract

La Réunion est une société traditionnelle d'interconnaissance en pleine mutation. Les changements en cours, récents, massifs touchent en profondeur toutes les sphères de la société. Une telle mutation peut se lire comme le télescopage actuel de deux espaces sociaux en contact qui métissent une sociabilité traditionnelle endogène issue de la société coloniale de plantation et une sociabilité moderne exogène résultant principalement de l'action publique centrale (Etat et Europe) engagée depuis les années 1970 ; ces interventions couvrent de multiples domaines (aménagement du territoire, habitat social, scolarisation, action sanitaire et sociale, etc.). Les NTIC constituent l'un de ces champs emblématiques où l'on peut observer les effets territoriaux et sociaux de la communication immatérielle. Ainsi par exemple, la radio-télévision a fonctionné, jusqu’à la brèche ouverte il y a dix ans par la légalisation des radios locales, comme canal unique d'une propagande d'Etat, exerçant un quasi-monopole informationnel, et peu en prise sur les réalités quotidiennes locales. Depuis quelques années, l'espace médiatique réunionnais s'est considérablement ouvert et élargi. Et ce medium public contribue à forger, par son pluralisme et son souci du quotidien un espace public local de débat ; à modifier, en raison de sa proximité et de son interactivité la communication sociale ordinaire fondée sur l'interconnaissance et la micro-territorialité du quartier ; enfin, à transformer la base territoriale constitutive d'un localisme insulaire en "ouvrant lHe sur le monde”. La scène médiatique locale, lieu nouveau de visibilité pour la population réunionnaise permet d'analyser les processus originaux d'appropriation que celle ci met en oeuvre au niveau de ses pratiques et de ses représentations, dans sa redéfinition métissée de ses rapports à la communication et au territoire. Cette singularité propre à un espace insulaire en transformation profonde, nous conduit à considérer le cas que représente 111e de la Réunion comme un laboratoire social et nous autorise à ré-interroger, à partir de phénomènes de communications, l'appareil conceptuel (un ensemble de catégories établies : endogène/exogène, local/global, centre/périphérie, rural/urbain, lieu public/sphère privée...) historiquement marqué par la société industrielle et qui nous sert à penser le rapport entre communication médiatisée, immatérielle et territoire.
Fichier principal
Vignette du fichier
netco_0987-6014_1994_num_8_2_1254.pdf (1.86 Mo) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Licence

Dates and versions

hal-04009772 , version 1 (01-03-2023)

Licence

Identifiers

Cite

Jacky Simonin. Communications médiatisées et territoire insulaire : le cas de l’île de la Réunion. NETCOM : Réseaux, communication et territoires / Networks and Communications Studies, 1994, 8 (2), pp.612 - 626. ⟨10.3406/netco.1994.1254⟩. ⟨hal-04009772⟩
14 View
47 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More