Antiquité mondes créoles

Résumé : Il y a quelque chose d'apparemment très paradoxal à vouloir penser une quelconque relation entre le monde antique gréco latin et les sociétés créoles de l'océan Indien, qui sont nées récemment, il y a à peine quatre siècles, de l'expansion coloniale européenne. Ces îles n'appartiennent pas à l'ekoumène des anciens Grecs et des anciens Romains ; elles ne relèvent pas de leur univers mental. Il n'y a là ni citoyens, ni métèques, ni barbares. Ni Hérodote, ni Strabon ne les mentionnent. Les îles créoles font pleinement partie du monde moderne ; elles relèvent de cette modernité fondée sur la traite négrière, l'esclavage, le commerce colonial. Le paradoxe d'un tel rapport entre les mondes créoles et l'antiquité gréco latine peut cependant être levé si l'on change un peu le regard que nous avons d'habitude de porter sur ce que signifie être un monde créole et un monde créole de l'océan Indien, en particulier. Les mondes créoles, d'un point de vue anthropologique, historique, sociétal ou même linguistique et sociolinguistique, ont été massivement interrogés ou pensés à partir du paradigme atlantique. L'on sait que l'Atlantique, à partir de l'expansion coloniale européenne à la fin du XV e siècle, a mis en contact trois mondes-l'Afrique, l'Europe, l'Amérique-dans le cadre d'une histoire vieille de cinq cents ans désormais. Lorsqu'on pense aux mondes créoles de l'océan Indien, il faut faire un pas de côté et bouleverser quelque peu ses horizons. Il est nécessaire d'élargir le cadre d'interprétation restrictif et contraignant d'une relation entre d'anciennes colonies et leur métropole, pour réinscrire les mondes créoles de l'océan Indien dans un espace-temps qui, davantage que l'océan Atlantique, se caractérise par une très longue histoire de migrations, de rencontres interculturelles, de créations de langues (le swahili et les créoles, par exemple) et de cultures assumées comme hybrides, mélangées, en perpétuelle évolution et adaptation aux conditions de la rencontre, que celle-ci se fasse dans un cadre asymétrique ou non. Dans cette perspective, les conceptions linéaires du temps ainsi que les appréhensions géométriques et planes de l'espace se doivent d'être remplacées par l'idée de coprésences temporelles dans le moment apparemment contemporain, et de couches spatiales superposées ou entrecroisées dans le plan apparemment unique.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [1 references]  Display  Hide  Download

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01910871
Contributor : Réunion Univ <>
Submitted on : Friday, November 2, 2018 - 7:45:38 AM
Last modification on : Thursday, March 28, 2019 - 11:24:15 AM
Long-term archiving on : Sunday, February 3, 2019 - 12:37:08 PM

File

Marimoutou-TD48.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-01910871, version 1

Collections

Citation

Jean-Claude Carpanin Marimoutou. Antiquité mondes créoles. Journée de l'Antiquité et des Temps anciens 2014-2015, Facultés des lettres et sciences humaines, Apr 2015, Saint-Denis, La Réunion. pp.151--158. ⟨hal-01910871⟩

Share

Metrics

Record views

23

Files downloads

19