L’animal épicurien

Myriam Kissel 1
1 CRLHOI - Centre de Recherches Littéraires et Historiques de l'Océan Indien
CCLC - Contacts de Cultures, de Littératures et de Civilisations
Résumé : La philosophie épicurienne veut élever l’homme à la place de la divinité et terrasser cette dernière [...] Elle confère à l’animal une place qui n’a rien à envier à celle de l’humain au sein des animantes régis par la nature. L’animal épicurien est pris au double sens d’être vivant défini par des sensations, une forme de pensée et de langage, et de philosophème épicurien. Aussi l’hypothèse de cette étude sera-t-elle que l’animal se situe au confluent de la nature et de la culture, de l’homme en communauté et de l’être sauvage. Pour ce faire, un parallèle sera mené entre un extrait de La Guerre du Péloponnèse de Thucydide et la fin du De rerum natura.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [20 references]  Display  Hide  Download

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01217767
Contributor : Réunion Univ <>
Submitted on : Tuesday, October 30, 2018 - 12:19:56 PM
Last modification on : Tuesday, July 16, 2019 - 6:39:58 AM

File

Kissel-TD35.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-01217767, version 1

Collections

Citation

Myriam Kissel. L’animal épicurien. Journée de l’Antiquité 2008, Apr 2008, Saint-Denis, La Réunion. pp.75--87. ⟨hal-01217767⟩

Share

Metrics

Record views

163

Files downloads

19