Atouts et limites de tâches ancrées dans la vie réelle pour le développement de compétences langagières et de la citoyenneté numérique. Perceptions d'enseignants - Université de La Réunion Access content directly
Journal Articles ALSIC - Apprentissage des Langues et Systèmes d'Information et de Communication Year : 2023

Advantages and limitations of real-world tasks for developing language skills and digital citizenship. Teachers' perceptions

Atouts et limites de tâches ancrées dans la vie réelle pour le développement de compétences langagières et de la citoyenneté numérique. Perceptions d'enseignants

Abstract

In recent years, research has highlighted the benefits that various language learners have gained from participating in open and participative websites, particularly with regard to the development of their language competences, especially in additional languages. This raises the question of possible avenues for exploiting the potential of such participation in language teaching and learning. Real world tasks seem to be an interesting prospect, especially as they make it possible to integrate digital citizenship education into language teaching. This research analyses language teachers' perceptions of real-world tasks, particularly in terms of their strengths and limitations for language teaching and learning in general and for digital citizenship education. The study shows that the strengths identified outnumber the limitations, that the main and intrinsic dimensions of real-world tasks are identified and that the limitations feared are mainly linked to the institutional framework and to issues due to insufficient literacy among learners and teachers. As far as digital citizenship is concerned, we note above all a lack of information among teachers and a clear difficulty in bridging the gap between language teaching/learning and education to digital citizenship.
La recherche a fait ressortir ces dernières années les bénéfices que divers apprenants de langues ont retiré de leur participation à des sites ouverts et participatifs, notamment en termes de développement des compétences langagières, tout particulièrement en langues additionnelles. Cela a amené divers chercheurs à s'interroger sur des pistes possibles pour exploiter le potentiel de telles participations dans le cadre d'un enseignement-apprentissage des langues. Les tâches ancrées dans la vie réelle semblent constituer une perspective intéressante d'autant qu'elles permettent d'intégrer l'éducation à la citoyenneté numérique à la didactique des langues. La présente recherche analyse les perceptions que des enseignants de langues ont des tâches ancrées dans la vie réelle, notamment en termes d'atouts et de limites pour l'enseignement-apprentissage des langues en général et pour l'éducation à la citoyenneté numérique. L'étude montre que les atouts identifiés sont plus nombreux que les limites, que des dimensions principales et intrinsèques des tâches ancrées dans la vie réelle sont identifiées et que les limites redoutées sont surtout liées au cadre institutionnel et à des questions de littératie insuffisante chez les apprenants et enseignants. Au niveau de la citoyenneté numérique on constate surtout un déficit d'information chez les enseignants et une difficulté évidente à faire le pont entre enseignement-apprentissage des langues et éducation à la citoyenneté numérique.
No file

Dates and versions

hal-04519208 , version 1 (25-03-2024)

Identifiers

Cite

Christian Ollivier, Laurent Perrot, Laurence Schmoll. Atouts et limites de tâches ancrées dans la vie réelle pour le développement de compétences langagières et de la citoyenneté numérique. Perceptions d'enseignants. ALSIC - Apprentissage des Langues et Systèmes d'Information et de Communication, 2023, 26 (1), ⟨10.4000/alsic.7103⟩. ⟨hal-04519208⟩
3 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More