La richesse spécifique peut-elle être conservée dans des forêts exploitées d’Acacia heterophylla, espèce endémique de l’île de la Réunion (Océan Indien) ? - Université de La Réunion Access content directly
Journal Articles Revue d'Écologie Year : 2007

Can species richness be maintained in logged endemic Acacia heterophylla forests (Réunion Island, Indian Ocean)?

La richesse spécifique peut-elle être conservée dans des forêts exploitées d’Acacia heterophylla, espèce endémique de l’île de la Réunion (Océan Indien) ?

Abstract

It is assumed that forests can serve multiple uses, including wood production and maintenance of high biodiversity level. We tested this hypothesis by studying eradication methods of invasive plants currently implemented in exploited endemic Acacia heterophylla forests located in a tropical highland forest region on the island of Réunion. We also compared species richness in logged (over time) and natural forests. Our results show that all individuals of the widespread alien invasive plant Rubus alceifolius were generated from cuttings. We quantified the high growth capability of this species by comparing with those of Acacia heterophylla along with Rubus apetalus var. apetalus, a close non-invasive congener. The substantial multiplicative and vegetative growth ability of R. alceifolius enabled it to form monospecific patches in only 2,5 years. The species richness of the exploited Acacia heterophylla forest was thus very affected. Although the species richness increased over time after logging, the extent of the resulting richness was not as great as that in natural forests which, moreover, included numerous exotic plants. The authors assess the impact of highly disturbing logging operations and, based on the results of the comparisons, are very pessimistic about the possibility of maintaining species richness in logged forests. Nevertheless, the results indicate that the situation is not beyond hope and an eradication program specifically tailored to this kind of forest is proposed if exploitation will stop.
Il est globalement considéré que les forêts peuvent assurer des usages multiples, incluant la production de bois et le maintien d’un niveau élevé de biodiversité. Dans le but de tester cette hypothèse, nous avons étudié les méthodes d’éradication de Rubus alceifolius ,actuellement utilisées au sein d’une forêt exploitée d’Acacia heterophylla, espèce endémique de l’île de la Réunion. Nos résultats montrent que tous les individus de l’espèce envahissante la plus répandue dans la zone, Rubus alceifolius, proviennent de bouturage. Nous avons aussi quantifié la forte capacité de croissance de cette espèce au travers d’une comparaison de croissance avec l’Acacia heterophylla, mais aussi avec un congénère indigène, Rubus apetalus var. apetalus. Ces capacités de multiplication et de croissance végétatives importantes permettent à Rubus alceifolius de former des massifs monospécifiques en seulement 2,5 ans. La richesse spécifique de la forêt d’Acacia heterophylla exploitée en est alors largement affectée. En effet, de manière générale, même si la richesse spécifique semble augmenter légèrement au cours du temps, les espèces observées sont généralement des espèces exotiques envahissantes. Comparant l’extraction du bois à un haut niveau de perturbation, les auteurs sont très pessimistes sur la possibilité de maintenir une diversité spécifique élevée au sein d’une forêt exploitée. Néanmoins ces résultats apportent une lueur d’espoir et un programme d’éradication mieux adapté au type de forêt étudié est proposé.

Domains

Vegetal Biology
Fichier principal
Vignette du fichier
revec_0249-7395_2007_num_62_4_1371.pdf (277.61 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Licence

Dates and versions

hal-03971027 , version 1 (03-02-2023)

Licence

Identifiers

Cite

Stéphane Baret, Thomas Le Bourgeois, Jean-Noël Rivière, Thierry Pailler, Jean-Michel Sarrailh, et al.. La richesse spécifique peut-elle être conservée dans des forêts exploitées d’Acacia heterophylla, espèce endémique de l’île de la Réunion (Océan Indien) ?. Revue d'Écologie, 2007, 62 (4), pp.273-284. ⟨10.3406/revec.2007.1371⟩. ⟨hal-03971027⟩
26 View
57 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More