Plaidoyer pour une éducation durable - Université de La Réunion Access content directly
Journal Articles Kabaro, revue internationale des Sciences de l'Homme et des Sociétés Year : 2011

Plaidoyer pour une éducation durable

Abstract

In this article we present sustainable education as the main condition for every human being to have access to a really human existence. We understand life long learning as a learning process of know-how and personal accomplishment which lasts, which improves, evolves and allows an awareness of the specific role everyone should play in order to contribute to a sustainable society. This implies first a strong commitment of families which is not intended to complement institutional educational actions in schools. Parents’ fundamental role is to cherish their children and to be for them satisfactory models of identification in view of major values such as respect, autonomy, responsibility, solidarity and an ability to be willing to improve, to cooperate, etc. This also requires an institutional learning activity which, to be lasting, must include at least six dimensions : knowledge, ability to duplicate, to express, to write, to « transmit » and to be. Finally our perspective is life long learning, which becomes the major condition of the adaptability of the social subject. Beyond a subject’s ability to adapt to a changing environment, the term « adaptability » means his ability to act and to transform his environment according to his objectives. No doubt this is at this stage of its implementation that sustainable education should fully contribute to allow a part of the population presently living between exclusion and illusion to play a real role in society.
Dans cet article nous considérons l’éducation durable comme la condition majeure de l’avènement de chaque homme à une existence humaine. Une éducation durable que nous définissons comme une acquisition de savoir-faire et de savoir-être qui se maintient, s’améliore, se développe et qui permet une prise de conscience de la place et du rôle que chacun doit tenir pour que la société durable soit. Elle exige tout d’abord une forte implication familiale à ne surtout pas assimiler à un complément scolaire de l’action éducative institutionnelle. Les parents ont pour rôle fondamental d’aimer leurs enfants et, tout en les aimant, d’incarner des modèles d’identification acceptables au regard de certaines valeurs telles que le respect, l’autonomie, la responsabilité, la solidarité, le goût de l’effort, la coopération etc. Elle demande ensuite une activité d’apprentissage institutionnel qui pour être durable doit comporter au moins six dimensions : connaître, savoir refaire, savoir dire, savoir écrire, savoir « transmettre » et savoir être. Elle s’inscrit enfin dans la perspective d’une formation tout au long de la vie qui devient la condition déterminante de l’adaptativité du sujet social. Adaptativité qui traduit, au-delà de la capacité du sujet à s’adapter à un environnement changeant, ce que définit d’ailleurs le terme adaptabilité, sa faculté à agir et à transformer son environnement en fonction de ses buts. Et c’est sans doute à ce stade de sa déclinaison que l’éducation durable devrait trouver à pleinement s’exprimer pour mener à l’existence une frange de la population partagée entre l’exclusion et le paraître.
Fichier principal
Vignette du fichier
Kabaro-6_Latchoumanin1.pdf (401.74 Ko) Télécharger le fichier
Origin Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-03477190 , version 1 (13-12-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03477190 , version 1

Cite

Michel Latchoumanin. Plaidoyer pour une éducation durable. Kabaro, revue internationale des Sciences de l'Homme et des Sociétés, 2011, Savoirs et cultures, VI (8-9), pp.149-162. ⟨hal-03477190⟩
49 View
34 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More