Animalités et humanité selon Descartes - Université de La Réunion Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year : 2020

Animalités et humanité selon Descartes

Abstract

Dans les débats portant aujourd’hui sur les relations entre l’homme et l’animal, singulièrement à propos des débats entre « spécistes » et « antispécistes », Descartes est souvent convoqué pour justifier telle ou telle thèse. Le plus souvent sa pensée est ramenée à une citation tronquée ou à une analyse coupée de son contexte. Il apparaît alors comme le repoussoir de la bienveillance moderne envers l’animalité. Les bêtes n’ayant pas d’âme « comme nous », il serait possible de les traiter avec cruauté. Comme si elles ne disposaient pas d’une intelligence et d’une sensibilité proche des nôtres. On oublie d’abord que la théorie cartésienne de l’« animal machine » vaut autant pour les hommes que pour les bêtes. C’est surtout un principe méthodologique qui permet à Descartes d’éviter les errances de la médecine humoriste héritée de l’Antiquité. Il s’agit pour Descartes de penser les corps spatialement à l’aide de la seule mécanique. Afin d’éviter ce qui relève parfois du procès d’intention peut-être serait-il bon d’en revenir aux textes mêmes. La pensée cartésienne y apparaît plus nuancée qu’on le dit parfois.

Domains

Philosophy
Fichier principal
Vignette du fichier
Descartes et l'animal.pdf (213.65 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02921611 , version 1 (25-08-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02921611 , version 1

Cite

Bernard Jolibert. Animalités et humanité selon Descartes : De l'importance du « ainsi que nous ». 2020. ⟨hal-02921611⟩

Collections

AFRIQ UNIV-REUNION
45 View
1090 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More