Départementalisation et condition des femmes mahoraises - Université de La Réunion Access content directly
Journal Articles Carnets de Recherches de l'océan Indien Year : 2018

Departmentalization and mahoran female condition

Départementalisation et condition des femmes mahoraises

Francine Gemieux

Abstract

The island of Mayotte is an integral part of French republic despite its local and customary rules. “L’île aux parfums” went through many vicissitudes since its colonization in 1841, and to its departmentalization in 2011. In 1966, Mahoran women stood against the Comorian domination and ended up defending the departmentalization project. They forever will shape the island’s story. The evolution of the women’s status is a corollary to Mayotte progress towards the ordinary law. Therefore, the departmentalization process is a milestone for Mahoran women’s history. In addition to the first recognized rights (right to marriage and economic, social and political rights), Mahoran women have new opportunities due to the department’s new status and the DROM one. Significant progress has been made with the participation of the French State and of the European Union; however much remains to be done. Today, Mahoran women are not entitled to equal rights as much as women in Metropolitan France and overseas. They face many difficulties. Anyway, following the example of their elders, Mahoran women continue to mobilize themselves at the education, health, political and economic levels in the name of equality. They don’t have another alternative because they are the future of this 101st French department of the Indian Ocean.
Mayotte fait partie intégrante du territoire de la République, mais ses singularités locales, ses règles coutumières et musulmanes ont souvent interpellé. De sa colonisation en 1841 à sa départementalisation en 2011, l’« île aux parfums » a connu bien des vicissitudes. Quand en 1966, les femmes mahoraises se dressent contre la domination comorienne et finissent par épouser la cause départementaliste, elles vont marquer l’histoire de l’île. Le cheminement de Mayotte vers le droit commun a eu pour corollaire l’évolution du statut de la femme. Du fait du processus de départementalisation, il y a un avant et un après 2011 pour les femmes mahoraises. Aux premiers droits reconnus (droit au mariage, droits économiques, sociaux et politiques), s’ajoutent de nouvelles opportunités du fait de l’accession au statut de département et au statut de DROM. Ces avancées, rendues possibles avec le concours de l’État et de l’Union européenne, ont été profitables aux femmes, mais elles demeurent insuffisantes. Aujourd’hui, les Mahoraises ne bénéficient pas d’une égalité de droits comparable à celle des femmes en France hexagonale et en outre-mer. Elles rencontrent encore beaucoup de difficultés. Quoi qu’il en soit, à l’instar de leurs aînées, les femmes mahoraises continuent de se mobiliser en matière d’éducation, de santé, sur le plan politique et économique au nom de l’égalité. Elles n’ont pas d’autre choix car elles sont l’avenir de ce 101e département français de l’océan Indien.
Fichier principal
Vignette du fichier
09-Gemieux.pdf (326.8 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02474952 , version 1 (11-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02474952 , version 1

Cite

Francine Gemieux. Départementalisation et condition des femmes mahoraises : Avancées et attentes. Carnets de Recherches de l'océan Indien, 2018, 1. ⟨hal-02474952⟩
95 View
686 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More