Écrire un archipel fracturé : <i>Hamouro</i> et les tensions postcoloniales dans les Comores - Université de La Réunion Access content directly
Journal Articles Carnets de Recherches de l'océan Indien Year : 2018

To Write a Fractured Archipelago: Hamouro and Postcolonial Tensions in the Comoros

Écrire un archipel fracturé : Hamouro et les tensions postcoloniales dans les Comores

Abstract

Composed of four small islands, Grande Comore, Anjouan, Moheli, and Mayotte the Comoros archipelago is fractured by the political status of Mayotte, former French colony dependent on Madagascar and today the 101st department of France. In spite of this political separation, the islands are closely linked by their Muslim identity and they are all attached to Central Africa, Madagascar and Zanzibar by several centuries of migrations. While Mayotte benefits from its membership of the European Union, the multi-island state of Comoros remains one of the poorest countries in the world. This economic gap has destabilized the human geography of an archipelago defined historically by movements of people and goods between the islands. Today, such natural movements having ceased, detention centers in Mayotte are overcrowded and 40% of its population are undocumented. How does literature represent this “balkanization” of the Comore Archipelago (Taglioni, 2008)? How does the creation of a «false otherness» created by neocolonial interventions impact upon the identities of the Comorians? How can writing heal this imposed fracture? Our paper will deal with these issues through a reading of Salim Hatubou’s novel titled, Hamouro (2005).
Constitué de quatre petites îles, Grande Comore, Anjouan, Mohéli, et Mayotte l’archipel des Comores se trouve fracturé par le statut politique de Mayotte, ancienne colonie française rattachée à Madagascar et aujourd’hui, 101e département de la France. En dépit de cette séparation politique, les îles sont intimement liées par leur identité musulmane et elles sont toutes rattachées à l’Afrique centrale, à Madagascar et à Zanzibar par les migrations anciennes. Alors que Mayotte bénéficie de son appartenance à l’Union européenne, l’État multi-insulaire des Comores reste l’un des pays les plus pauvres du monde. Cet écart économique a déstabilisé la géographie humaine d’un archipel défini historiquement par les mobilités entre les îles. Aujourd’hui, les mouvements naturels de population ayant été entravés par les autorités, les centres de détention à Mayotte sont surpeuplés et environ 40 % de la population de l’île est constituée de personnes sans papiers. Comment la littérature représentet- elle cette « balkanisation » de l’archipel des Comores (Taglioni, 2008) ? Comment la création d’une « fausse altérité » créée par des interventions néocoloniales influe-t-elle sur l’identité des Comoriens ? Comment l’écriture peut-elle guérir cette fracture imposée ? Notre réflexion traitera de ces questions à travers la lecture du roman de Salim Hatubou intitulé Hamouro (2005).
Fichier principal
Vignette du fichier
07-Ravi.pdf (305.48 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02474944 , version 1 (11-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02474944 , version 1

Cite

Srilata Ravi. Écrire un archipel fracturé : Hamouro et les tensions postcoloniales dans les Comores. Carnets de Recherches de l'océan Indien, 2018, Varia, 2. ⟨hal-02474944⟩
81 View
187 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More