Disserter, pour quoi faire ?

Résumé : La dissertation, exercice scolaire et universitaire redouté, appartient aujourd’hui à un genre pédagogique de plus en plus contesté. Favorisant les plus favorisés, difficile à évaluer objectivement, formaliste dans son déroulement, elle fabriquerait des êtres à l’intelligence stéréotypée. Surtout, la dissertation serait coûteuse financièrement car lourde à organiser et délicate à corriger dans les examens et concours, tant publics que privés. Si ces traits à charge sont parfois justifiés lorsque la dissertation se caricature elle-même en procédure mécanique et conventionnelle, il ne faut pas oublier que cet exercice reste avant tout formateur de la pensée. Une idée ne vaut rien en elle-même ; elle n’a de sens que reliée à d’autres qui l’éclairent et lui confèrent sens et valeur. En obligeant à organiser ses idées, à les formuler en fonction d’un problème défini et sous une forme argumentée cohérente, en invitant à préciser les concepts pertinents à la question posée, la dissertation reste, en dépit des difficultés qu’ellesoulève, l’exercice formateur de la pensée organisée où chacun peut faire l’épreuve de sa propre cohérence intellectuelle.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [6 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-reunion.fr/hal-02406647
Contributor : Réunion Univ <>
Submitted on : Thursday, December 12, 2019 - 11:02:44 AM
Last modification on : Friday, February 7, 2020 - 5:56:02 AM

File

Expressions23-Jolibert4.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-02406647, version 1

Collections

Citation

Bernard Jolibert. Disserter, pour quoi faire ?. Expressions, Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM) Réunion, 2004, pp.155-175. ⟨hal-02406647⟩

Share

Metrics

Record views

6

Files downloads

11