L'historien face au barbare : le barbare n'est pas celui qu'on croit Agricola de Tacite

Myriam Kissel 1
1 CRLHOI - Centre de Recherches Littéraires et Historiques de l'Océan Indien
CCLC - Contacts de Cultures, de Littératures et de Civilisations
Résumé : Veyne, dans son ouvrage Comment on écrit l'histoire, dit : « L'histoire est oeuvre d'art parce que, tout en étant objective, elle n'a pas de méthode et n'est pas scientifique ». Cette phrase sera mon guide dans cette brève étude de l'Agricola (De vita Julii Agricolae) de Tacite. Il s'agit d'une monographie publiée en 98 après J.-C., au début du règne de l'empereur Trajan. Agricola, qui était par ailleurs le beau-père de Tacite, avait été chargé par les Flaviens (Vespasien, Titus et Domitien) de pacifier la Bretagne. Agricola l'administre pendant sept ans, de 77 à 84. Mais la Calédonie, aux confins de l'Écosse, se révolte. Le passage qui va nous intéresser ici est le discours du chef calédonien, Calgacus (§ XXX à XXXII).
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [6 references]  Display  Hide  Download

http://hal.univ-reunion.fr/hal-02170529
Contributor : Réunion Univ <>
Submitted on : Tuesday, July 2, 2019 - 5:46:40 AM
Last modification on : Wednesday, July 3, 2019 - 1:25:37 AM

File

Kissel-TD24.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-02170529, version 1

Collections

Citation

Myriam Kissel. L'historien face au barbare : le barbare n'est pas celui qu'on croit Agricola de Tacite. Travaux & documents, Université de La Réunion, Faculté des lettres et des sciences humaines, 2005, Journées de l'Antiquité, pp.24-33. ⟨hal-02170529⟩

Share

Metrics

Record views

13

Files downloads

6