L'influence de Sénèque et le spectacle de la violence dans <i>Titus Andronicus</i> de Shakespeare - Université de La Réunion Access content directly
Journal Articles Travaux & documents Year : 2013

L'influence de Sénèque et le spectacle de la violence dans Titus Andronicus de Shakespeare

Abstract

Comme aujourd'hui, le XVI e siècle témoigne de la capacité des hommes à manifester un goût particulier pour le spectacle de la violence, tout en étant capables d'apprécier les choses les plus raffinées. L'admiration témoignée par les lettrés de l'époque de Shakespeare pour la poésie d'Ovide, pour le style orné, pour l'esprit et l'élégance des madrigaux et des élégies exquises, preuve d'une excellente connaissance de la langue et des auteurs latins, n'empêche pas le théâtre de la période de refléter un goût prononcé pour les sensations fortes. Rome étant mieux connue qu'Athènes, c'est par les imitations de Sénèque que la tragédie vient satisfaire en 1592 les attentes du public populaire, qui apprécie de voir directement sur la scène les atrocités les plus terrifiantes, loin du précepte horatien, multa tolles ex oculis.

Domains

Literature
Fichier principal
Vignette du fichier
Habert-TD44.pdf (149.47 Ko) Télécharger le fichier
Origin Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-02167731 , version 1 (28-06-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02167731 , version 1

Cite

Mireille Habert. L'influence de Sénèque et le spectacle de la violence dans Titus Andronicus de Shakespeare. Travaux & documents, 2013, Journées de l'Antiquité et des Temps Anciens 2012-2013, 44, pp.125-134. ⟨hal-02167731⟩
96 View
281 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More