De la répétition à l’authentification : une méthode en histoire de l’art - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Travaux & documents Year : 2006

De la répétition à l’authentification : une méthode en histoire de l’art

(1)
1

Abstract

Entre le début du VI e siècle av. J.-C. et le premier quart du IV e siècle av. J.-C. (de Solon à Socrate), la cité d'Athènes a produit un très grand nombre de vases en céramique, destinés à la vaisselle courante et à l'exportation. Ces vases figurent aujourd'hui dans les principaux musées du monde et ont été répertoriés et attribués à des écoles stylistiques par le chercheur anglais Sir John Bezley. Il s'est servi d'une méthode fondée sur les phénomènes inconscients de la répétition. Cette méthode, inventée au XIX e par l'amateur d'art et médecin italien, Giovanni Morelli, a permis d'authentifier les oeuvres de grands maîtres de la Renaissance dont le peintre vénitien Giorgione. La méthode « morélienne », traque dans les détails les plus infimes et anodins du rendu anatomique du dessin (nez, oreilles, ongles) un doigté répétitif, mais révélateur de la technique picturale de chaque artiste, parce que propre à sa personnalité, à son inconscient.
Fichier principal
Vignette du fichier
Couelle-TD26.pdf (2.71 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01885811 , version 1 (02-10-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01885811 , version 1

Cite

Colombe Couëlle. De la répétition à l’authentification : une méthode en histoire de l’art. Travaux & documents, 2006, 26, pp.57-70. ⟨hal-01885811⟩
87 View
282 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More