La renaissance du port mozambicain de Maputo. Temporalités et spatialités. - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles revue Urbanités Year : 2014

La renaissance du port mozambicain de Maputo. Temporalités et spatialités.

(1)
1

Abstract

Le Mozambique, territoire oblongue en forme de « Y », s’étire sur 2000 km du Nord au Sud. Tandis que la partie septentrionale du pays atteint une largeur d’environ 600 km, le Sud se démarque par sa taille de guêpe. Ainsi, la pointe méridionale où se situe la province de Maputo n’est large que de 60 km. Cette province, qui possède des frontières communes avec le Swaziland et l’Afrique du Sud, accueille en son sein la capitale Maputo (ex-Lourenço Marques)1, principale ville portuaire du pays. Sa situation géographique en fait un centre urbano-portuaire très excentré. Le port et la ville ont été édifiés, à la fin du XIXème siècle, par les Portugais, dans la baie de Delagoa. C’est l’ouverture d’une voie ferrée, la Transvalienne, entre l’Afrique du Sud et Lourenço Marques qui impulsa le développement portuaire. Parallèlement, les Portugais firent le choix de délocaliser la capitale de l’île du Mozambique2 vers la baie de Delagoa. Devenue capitale de colonie, Lourenço Marques se développa rapidement mais au détriment du reste du territoire, peu mis en valeur par les Portugais.
Fichier principal
Vignette du fichier
Urbanités-4-Lamy-Giner.pdf (19.62 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-01484460 , version 1 (13-10-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01484460 , version 1

Cite

Marie-Annick Lamy-Giner. La renaissance du port mozambicain de Maputo. Temporalités et spatialités.. revue Urbanités, 2014, 4. ⟨hal-01484460⟩
142 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More