Approche interactionnelle et didactique invisible – Deux concepts pour la conception et la mise en œuvre de tâches sur le web social - Université de La Réunion Access content directly
Journal Articles ALSIC - Apprentissage des Langues et Systèmes d'Information et de Communication Year : 2012

The interaction-based approach and invisible didactics – Two concepts for the design and practice of tasks on the social web

Approche interactionnelle et didactique invisible – Deux concepts pour la conception et la mise en œuvre de tâches sur le web social

Abstract

This paper starts by going back to the notions of the actional and communicative competence, both of which we consider to be determined by the relationship between the persons who are involved in the action and/or communication. On this basis, we define an interaction-based approach of language learning/teaching that, in addition to the usual kinds of tasks integrates real-life tasks, which learners accomplish within the framework of real social interactions outside the classroom. Then, we introduce the principle of invisible didactics used to design the websites of the Babelweb project (Ollivier et al.) and which allows us to create virtual interaction spaces that resemble other social media on which learners can act as real “social agents”. The comparison, cross-checked with previous research, between the language behaviour of learners on a Babelweb blog and the language behaviour of French native speakers who complete a similar task on the social web, makes it possible to show the similarities and differences in the behaviour of both groups so that not only the limits but the advantages of invisible didactics can be distinguished.
Cet article commence par revenir sur ce qu'est la compétence d'action et de communication que nous concevons comme ayant lieu, toutes les deux, sous contrainte relationnelle. Sur cette base est proposée une approche interactionnelle de l'enseignement / apprentissage des langues qui ajoute aux catégories de tâches telles qu'elles sont généralement conçues (notamment par le CECRL) des tâches de la vie réelle à réaliser dans des interactions sociales réelles dépassant le cadre de la classe. Nous abordons ensuite le principe de didactique invisible qui a permis de construire les sites du projet Babelweb (Ollivier et al.) dans le but de créer des espaces d'interaction de type web social sur lesquels les apprenants peuvent se comporter en "acteurs sociaux" à part entière. La comparaison, croisée avec les résultats de recherches antérieures, du comportement langagier des apprenants sur un blogue de Babelweb et de francophones réalisant une tâche très similaire sur le web social permet de faire émerger les convergences et divergences entre le comportement de ces deux groupes et de faire ressortir les limites, mais aussi les avantages de la didactique invisible.

Domains

Education
Fichier principal
Vignette du fichier
Approche_interactionnelle_didactique_invisible.pdf (633.38 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01227740 , version 1 (18-06-2018)

Identifiers

Cite

Christian Ollivier. Approche interactionnelle et didactique invisible – Deux concepts pour la conception et la mise en œuvre de tâches sur le web social. ALSIC - Apprentissage des Langues et Systèmes d'Information et de Communication, 2012, 15 (1), 20 p. ⟨10.4000/alsic.2402⟩. ⟨hal-01227740⟩

Relations

221 View
300 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More