A la frontière de soi et du monstre : l’écriture cinématographique du corps dans Possession d’Andrzej Zulawski - Université de La Réunion Access content directly
Conference Papers Year : 2011

A la frontière de soi et du monstre : l’écriture cinématographique du corps dans Possession d’Andrzej Zulawski

Abstract

Dans Possession (1981), Andrzej Zulawski met en scène dans le Berlin d’avant la chute du Mur un ballet des corps souffrants, possédés ou monstrueux, qui se déploie autour de la figure tragique du personnage d’Anna (incarné par Isabelle Adjani dans l’un de ses plus grands rôles) et d’une étrange créature qu’elle façonne autant qu’elle est influencée par elle. Le cinéaste réalise de ce fait une fable politique sur la question du Mal émanant d’un univers concentrationnaire, qui correspond également à une réflexion sur l’idée du renoncement impossible à un amour et sur celle de la recréation fascisante de l’Autre.

Domains

Literature
Fichier principal
Vignette du fichier
Arino-TD40.pdf (132.93 Ko) Télécharger le fichier
Origin Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01217726 , version 1 (13-09-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01217726 , version 1

Cite

Marc Arino. A la frontière de soi et du monstre : l’écriture cinématographique du corps dans Possession d’Andrzej Zulawski. Journée d'étude "Langages, écritures et frontières du corps", Feb 2012, Saint-Denis, La Réunion. pp.125--134. ⟨hal-01217726⟩
241 View
311 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More