Crise du socialisme municipal, déclin urbain et réforme de l'État : Nevers 1971-2020 - Laboratoire d'Études Sociologiques sur la Construction et la Reproduction Sociales Access content directly
Journal Articles Métropolitiques Year : 2020

Crise du socialisme municipal, déclin urbain et réforme de l'État : Nevers 1971-2020

Abstract

Longtemps considérée comme un « fief » socialiste, la ville de Nevers a basculé à droite en 2014. Au-delà du symbole, cette défaite interroge les transformations démographiques, sociales et économiques à l'oeuvre ces dernières décennies dans de nombreuses villes moyennes en déclin. Socialiste avant même la « vague rose » de 1977, Nevers, ville moyenne de 33 000 habitants du centre de la France, fut durant des décennies une ville emblématique du socialisme municipal autant qu'un laboratoire de l'union des gauches (PS-PCF). Cette histoire, commencée en 1971, prend fin le 30 mars 2014, lorsque le maire PS sortant est battu au second tour des élections municipales par une coalition emmenée par un candidat « sans étiquette », associé à l'UMP et l'UDI, ayant fait campagne contre le déclin urbain 1 qui sévit à Nevers depuis les années 1970. Dans ce fief socialiste, où la mémoire de Pierre Bérégovoy, qui fut maire de la ville (1983-1993) et Premier ministre (1992-1993), reste vive, cette défaite a une forte portée symbolique.

Keywords

Fichier principal
Vignette du fichier
met-gueraut_warnant.pdf (2.55 Mo) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03723290 , version 1 (14-07-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03723290 , version 1

Cite

Elie Guéraut, Achille Warnant. Crise du socialisme municipal, déclin urbain et réforme de l'État : Nevers 1971-2020. Métropolitiques, 2020. ⟨hal-03723290⟩
116 View
60 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More