« Toutes les flottes du monde y stationneraient ensemble » : horizons indopacifiques et héritages impériaux de la baie d’Antsiranana (Extrême-Nord de Madagascar) - Université de La Réunion Access content directly
Journal Articles Carnets de Recherches de l'océan Indien Year : 2021

“All the Fleets of the World would stand there together”: Indo-Pacific horizons and imperial legacies of Antsiranana bay (Far North of Madagascar)

« Toutes les flottes du monde y stationneraient ensemble » : horizons indopacifiques et héritages impériaux de la baie d’Antsiranana (Extrême-Nord de Madagascar)

Abstract

The Indo-Pacific geopolitical situation and the growing weaponization around have given rise to numerous rumours in Madagascar. Although the island is located at the crossroads of Indian Ocean’s south-western sea routes, it doesn’t host any foreign military base. Considering the economic and political problems the country faces and the heightened regional tensions, a competition between powers willing to settle is likely to happen. In this context, the military purpose of Antsiranana Bay, in the far north, is back on the agenda. Its past as a French naval base (former Diego-Suarez) and its geographical assets constitutes imperial legacies naturally highlighted by Antsiranana people themselves. However, the international and memorial dimension of the place tends to hide indianoceanic dynamics. Moreover, the case of Antsiranana reveals, on a local scale, the instability and the scope of global political reconfigurations over the past decade.
Le cadre géopolitique indopacifique et l’arsenalisation croissante de son pourtour alimentent, depuis plusieurs années, de nombreuses rumeurs à Madagascar. Bien qu’au carrefour des routes maritimes du Sud-Ouest de l'océan Indien, l’île n’abrite aucune base militaire étrangère. Les difficultés économiques et politiques que rencontre le pays ainsi que l’accroissement des tensions régionales (exploitation gazière, revendications territoriales, terrorisme, etc.) présagent donc une compétition des puissances pour s’y imposer. Dans ce cadre, la « vocation » militaire de la baie d’Antsiranana, située à l’Extrême-Nord, est régulièrement réactualisée. Le passé de cette ancienne base navale française (ex-Diego-Suarez, 1885-1973) et ses atouts géographiques sont autant d’héritages impériaux naturellement réinvestis, y compris par les Antsiranais eux-mêmes. Pour autant, la dimension internationale et mémorielle du lieu lisse des dynamiques humaines indianocéaniques souvent contradictoires. Plus encore, le cas d’Antsiranana révèle, à l’échelle locale, l’instabilité et la portée des recompositions politiques globales de cette dernière décennie (place des diasporas, militarisation, etc.).
Fichier principal
Vignette du fichier
05-Audard.pdf (1.22 Mo) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03603613 , version 1 (10-03-2022)

Identifiers

Cite

Alexandre Audard. « Toutes les flottes du monde y stationneraient ensemble » : horizons indopacifiques et héritages impériaux de la baie d’Antsiranana (Extrême-Nord de Madagascar). Carnets de Recherches de l'océan Indien, 2021, Mutations et transitions dans l'océan Indien, 7, pp.73-86. ⟨10.26171/carnets-oi_0705⟩. ⟨hal-03603613⟩
91 View
215 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More