« Être Mahorais » à La Réunion. Assimilation, résistance et dynamiques ethnogénétiques d’une communauté en transition - Université de La Réunion Access content directly
Journal Articles Carnets de Recherches de l'océan Indien Year : 2020

« Be Mahoran » in La Réunion. Assimilation, resistance and ethnogenetic dynamics of a community in transition

« Être Mahorais » à La Réunion. Assimilation, résistance et dynamiques ethnogénétiques d’une communauté en transition

Abstract

Mayotte’s departmentalization process has contributed to profoundly modifying the way to « be Mahoran » on the island and elsewhere. The impact of traditional assimilation mechanisms –required by the institutional alignment program recently launched– is evident at structural level in Mayotte, but at cultural and social level the impact is less obvious. On the contrary, strong signals of Westernization can be observed among the lifestyles of Mahoran families permanently resident in La Réunion, showing the influence of postcolonial acculturation programs and the household response to it. Mobility experiences seems to multiplicated identity markers among Mahoran young people in La Réunion contributing to the creation of a generational fracture with the elders, the « Pioneers » of mahoran mobility, deeply rooted in the traditions. Despite its long-established residence in La Réunion, Mahoran community face stigmatisation and integration problems because of their particular cultural and linguistic specificities, unknown or misunderstood by most Reunionese people. It appears, nevertheless, that this marginalisation is not similarly experienced by the younger « Mahoreunioneses » –Mahorans born in La Réunion– and by the elders « Pioneers » : the young « Mahoreunioneses » express a partial belonging to the two cultural systems which may lead to a resolution of decades of stigma, contributing to a progressive social and economic integration of Mahorans in Reunionese society.
La récente départementalisation de Mayotte a contribué à modifier sensiblement la façon d’« être Mahorais » sur l’île et ailleurs. Si les mécanismes traditionnels d’assimilation – exigés par l’évolution institutionnelle – sont déjà bien visibles dans l’île aux Parfums, les aspects liés à l’imprégnation de modes de vie issus de la modernité semblent parallèlement prendre plus d’ampleur en situation de mobilité. L’observation des formes d’organisation sociale et des trajectoires biographiques des Mahorais, durablement installés à La Réunion depuis les années 1980, livre d'une part des éléments de réflexion sur l’évolution des dynamiques d’intégration à la société réunionnaise, et plus largement à la France, en tant que « Français à part entière » et offre d'autre part un point d'étude privilégié sur l’impact des processus d’assimilation post-départementale, ainsi que sur les stratégies de résistance à cette acculturation forcée. À l’heure actuelle, les Mahorais à La Réunion souffrent, bien plus qu’ailleurs, d’une stigmatisation due à leurs spécificités culturelles méconnues par la plupart des Réunionnais. Bien qu’effective, cette marginalisation est vécue de façon différente selon les générations, ainsi que le sentiment d’appartenance à l’une et à l’autre société : si les « anciens » ont gardé un attachement indéniable à l’île d’origine, les plus jeunes « Mahoréunionnais », jeunes d’origine mahoraise nés à La Réunion, démontrent une marginalité identitaire aux deux systèmes culturels. La multiplication des repères identitaires en situation de mobilité a contribué à la création d’une fracture générationnelle entre les jeunes générations et les « Pionniers » de la mobilité mahoraise, qui peut contribuer à une graduelle et définitive intégration de la composante mahoraise dans la société réunionnaise.
Fichier principal
Vignette du fichier
03-Schierano.pdf (1.26 Mo) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02921510 , version 1 (25-08-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02921510 , version 1

Cite

Paola Schierano. « Être Mahorais » à La Réunion. Assimilation, résistance et dynamiques ethnogénétiques d’une communauté en transition. Carnets de Recherches de l'océan Indien, 2020, Mayotte : entre contraintes et défis, à l’heure du bilan, 05. ⟨hal-02921510⟩
397 View
959 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More