Les Iles dans l’Ile : la créolisation réticente des Franco-Mauriciens et Petits-Blancs dans les romans de Dormann et Agénor - Université de La Réunion Access content directly
Journal Articles Carnets de Recherches de l'océan Indien Year : 2019

Islands within an Island: the reluctant creolisation of Franco-Mauritians and Little-Whites in Dormann and Agénor’s novels

Les Iles dans l’Ile : la créolisation réticente des Franco-Mauriciens et Petits-Blancs dans les romans de Dormann et Agénor

Abstract

Although the Indian Ocean archipelago still struggles to surface, the recent move of island studies towards a constructed notion of insularity means that research on islands and their creolisation tends to favour representations that depict them as connected and opened spaces. If in the Mascarenes and elsewhere this re-reading leads to prolific and rich studies of contemporary literary production on islands, texts that do not partake to this vision together with the population they represent can be left behind. In analysing Dormann’ Le Bal du Dodo and Agénor’s Bé-Maho which depict white communities in Mauritius and Reunion, this article proposes to explore how the literary portrayal of different insular experiences complicates how creolisation on these islands has been theorised so far. It argues that the inclusion of ‘pure’ white communities in the study of the Mascarenes’ creolisation and archipelisation uncovers the tensions which characterise the formulation of South-Western Indian Ocean islands’ identity and spatiality. Comparing the depiction of the Franco-Mauritian and the Little-White’s communities, this analysis demonstrates that their refusal to biologically creolise fragments the island’s imaginary geography and defines Indian Ocean creolisation as a process characterised by the resistance with which it is undertaken
Bien que l’archipel de l’océan Indien soit un concept encore récent et peu développé, le mouvement de la recherche vers une notion construite de l’insularité des îles signifie que l’étude des îles et de leur créolisation tend à favoriser les représentations qui les dépeignent comme des espaces ouverts et connectés. Si, aux Mascareignes comme ailleurs, cette relecture a rendu possible l’émergence d’études captivantes sur la production littéraire des îles, les textes qui ne correspondent pas à cette vision, ainsi que les populations qu’ils représentent, semblent parfois être laissés pour compte. En analysant les romans de Dormann Le Bal du Dodo et d’Agénor Bé-Maho, qui décrivent les communautés blanches de Maurice et de La Réunion, cet article examine comment les représentations d’expériences insulaires différentes compliquent la manière dont la créolisation de ces îles a été pensée jusqu’à présent. L’article soutient que l’inclusion de communautés ‘purement’ blanches dans la conceptualisation de la créolisation et l’archipélisation des Mascareignes révèle les tensions qui caractérisent la formulation du multiculturalisme et de la spatialité des îles du Sud-Ouest de l’océan Indien. Comparant les représentations des communautés de Franco- Mauriciens et de Petits-Blancs, cette analyse démontre que leur rejet de la créolisation biologique fragmente l’imaginaire géographique des îles et définit leur créolisation comme un processus caractérisé par la réticence avec laquelle il est entrepris.
Fichier principal
Vignette du fichier
05-Beunel-ST.pdf (274.66 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02474957 , version 1 (11-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02474957 , version 1

Cite

Rosa M. Beunel. Les Iles dans l’Ile : la créolisation réticente des Franco-Mauriciens et Petits-Blancs dans les romans de Dormann et Agénor. Carnets de Recherches de l'océan Indien, 2019, Varia, 4, pp.83-95. ⟨hal-02474957⟩
69 View
123 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More