Tourisme et croissance économique dans les petites économies insulaires : à l'épreuve des modèles à seuil - Université de La Réunion Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year : 2020

Tourisme et croissance économique dans les petites économies insulaires : à l'épreuve des modèles à seuil

Abstract

Tourism has raised many expectations from governments and public decision-makers. As a result, the challenges of the economic impact of tourism are at the heart of tourism strategies for destinations around the world. This question is even more significant for small island economies (SIE), since the development of most of them rests essentially on the tourism sector (McElroy, 2006; McElroy and Parry, 2010). The challenges of the economic impact of tourism are at the heart of tourism strategies for destinations around the world. This question is even more significant for small island economies (SIE), since the development of most of them rests essentially on the tourism sector (McElroy, 2006; McElroy and Parry, 2010). Although several studies seek to show and confirm the impact of the growth hypothesis driven by tourism on the economy of the destinations concerned, the debate is not over. This hypothesis still gives rise to many discussions, because the real impact of tourism is more than ambiguous. Effect, it gives rise to many uncertainties, due to the many negative externalities (environmental degradation, overtourism and economic leaks) that it generates, but also on the possibility of a gradual decline in its impact on local economies. Thus, the link between tourism and growth would thus be non-linear, since it would depend on the comparison between the advantages associated with the development of this sector and the negative externalities that it induces. The objective of this article is to empirically analyze the relationship between tourism and economic growth for 46 small island economies using threshold modeling. Unlike traditional studies which use linear models, we apply the threshold model developed by Hansen (2000) by testing three variables: the number of visitors (tourists and cruise passengers), tourist receipts and the tourist penetration indicator (TPI). TPI provides a comprehensive measure of economic, social and environmental impact on small islands (McElroy & de Albuquerque, 1998). Our results confirm a non-linear relationship of tourism to economic growth. The choice of the TPI as tourism variable makes it possible to identify two regimes. In the first, tourism has a greater impact on economic growth, when the TPI is lower. Its impact decreases when the TPI exceeds 0.30, that is to say at the point of inflection towards the second regime comprising saturated tourist destinations.
Le tourisme suscite de nombreuses attentes de la part des gouvernements et des décideurs publics. De ce fait, les enjeux de l'impact économique du tourisme sont au coeur des stratégies touristiques des destinations à travers le monde. Cette question est encore plus prégnante pour les petites économies insulaires (PEI), car le développement de la plupart d'entre elles repose essentiellement sur le secteur touristique (McElroy, 2006; McElroy and Parry, 2010). Les enjeux de l'impact économique du tourisme sont au coeur des stratégies touristiques des destinations à travers le monde. Cette question est encore plus prégnante pour les petites économies insulaires (PEI), car le développement de la plupart d'entre elles repose essentiellement sur le secteur touristique (McElroy, 2006; McElroy and Parry, 2010). Bien que plusieurs travaux cherchent à montrer et à confirmer l'impact du tourism-led growth hypothesis sur l'économie des destinations concernées, le débat n'est pas clos. Cette hypothèse suscite encore de nombreuses discussions, car l'impact réel du tourisme est plus qu'ambigu. Effet, il suscite de nombreuses incertitudes, en raison des nombreuses externalités négatives (dégradation de l'environnement, overtourism et fuites économiques) qu'il génère, mais également sur la possibile dégressivité de son impact sur les économies locales. Ainsi, le lien entre le tourisme et la croissance serait ainsi non linéaire, car il dépendrait de la comparaison entre les avantages associés au développement ce secteur et les externalités négatives qu'il induit. L'objectif de cet article est d'analyser de manière empirique la relation entre le tourisme et la croissance économique pour 46 petites économies insulaires en utilisant la modélisation à seuil. Contrairement aux études traditionnelles qui mobilisent des modèles linéaires, nous appliquons le modèle à seuil développé par Hansen (2000) en testant trois variables : le nombre de visiteurs (touristes et croisiéristes), les recettes touristiques et l'indice de pénétration touristique (TPI). Le TPI fournit une mesure globale de l'impact économique, social et environnemental dans les petites iles (McElroy & de Albuquerque, 1998). Nos résultats confirment une relation non linéaire du tourisme sur la croissance économique. Le choix du TPI comme variable touristique permet d'identifier deux régimes. Dans le premier, le tourisme a un impact plus important sur la croissance économique, lorsque le TPI est plus bas. Son impact diminue lorsque le TPI dépasse 0,30, c'est-à-dire au point d'inflexion vers le second régime comprenant des destinations touristiquement saturées.
Fichier principal
Vignette du fichier
Last version_Tourisme et croissance économique dans les petites économies insulaires_à l’épreuve des modèles à seuil.pdf (825.78 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02462562 , version 1 (31-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02462562 , version 1

Cite

David Perrain, Philippe Jean-Pierre. Tourisme et croissance économique dans les petites économies insulaires : à l'épreuve des modèles à seuil. 2020. ⟨hal-02462562⟩
518 View
1364 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More