La dimension normative de l'évaluation des savoir-être : étude de la conformité perçue par rapport salarié-idéal - Université de La Réunion Access content directly
Journal Articles RIMHE : Revue Interdisciplinaire Management, Homme(s) & Entreprise Year : 2019

La dimension normative de l'évaluation des savoir-être : étude de la conformité perçue par rapport salarié-idéal

Abstract

Do employees who deviate from employers’ standards when asked to give the best image of themselves perceive themselves as conforming to the ideal employee in terms of interpersonal skills ? Is this socionormative distance voluntary or is it due to a lack of normative foresight ? This article presents the results of a qualitative study conducted among 45 employees in continuing training divided into four groups according to the difference in their scores on the Q-ISAT questionnaire with the positioning of employers resulting from Pasquier’s work (2001a). The data collection then consisted of asking them to answer three open-ended questions in writing within a time limit of 20 minutes for each to explore their perceived compliance with the ideal employee. A content analysis was then carried out. The research system set up made it possible to identify the role played by two variables : “hetero-/autocentrism” opposing referencing to others or to oneself in the definition of the ideal employee, and “acceptance of the principle of adaptation”. The limitations and contributions of these results are then discussed.
Les salariés qui s’éloignent des normes des employeurs lorsqu’on leur demande de donner la meilleure image d’eux-mêmes se perçoivent-ils conformes au salarié-idéal en matière de savoir-être ? Cette distance socionormative est-elle volontaire ou bien est-elle due à un manque de clairvoyance normative ? Cet article présente les résultats d’une étude qualitative menée auprès de 45 salariés en formation continue répartis en quatre groupes en fonction de l’écart de leurs scores au questionnaire Q-ISAT avec le positionnement des employeurs issu des travaux de Pasquier (2001a). La collecte des données a consisté ensuite à leur demander de répondre à trois questions ouvertes par écrit dans un temps limité à 20 minutes pour chacune afin d’explorer leur conformité perçue au salarié idéal. Il a ensuite été procédé à une analyse de contenu. Le dispositif de recherche mis en place a permis d’identifier le rôle joué par deux variables : « l’hétéro/autocentration » opposant un référencement à autrui ou à soi-même dans dans la définition du salarié idéal, et « l’acceptation du principe d’adaptation ». Les limites et les apports de ces résultats sont ensuite discutés
No file

Dates and versions

hal-02285711 , version 1 (13-09-2019)

Identifiers

Cite

Patrick Valéau, Bernard Gangloff, Pierre Louart. La dimension normative de l'évaluation des savoir-être : étude de la conformité perçue par rapport salarié-idéal. RIMHE : Revue Interdisciplinaire Management, Homme(s) & Entreprise, 2019, 34, pp.30-50. ⟨10.3917/rimhe.034.0030⟩. ⟨hal-02285711⟩
90 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More