Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La violence fondatrice chez William Golding

Résumé : Cette étude traite du thème de la violence fondatrice, ou « violence émissaire », dans trois romans de !'écrivain britannique contemporain William Golding (1911-1993)-Lord of the Flies publié en 1954, The lnheritors publié en 1955 et The Spire publié en 1964. Dans ces ouvrages, Golding montre que le phénomène de la violence fondatrice, reproduit sous une forme ou une autre, est à la base de tout système social, également, qu'il est le fondement culturel de la civilisation. Plus tard, dans un ouvrage intitulé La violence et le sacré publié en 1972, l'archiviste-paléographe René Girard affirmera le fonctionnement de la violence émissaire comme processus universellement structurant du point de vue socioculturel. C'est pourquoi notre analyse du concept de violence fondatrice chez Golding se fera principalement à la lumière de l'outil méthodologique que représente cette oeuvre de René Girard. Toutefois, si, chez ce dernier, la violence fondatrice a un fonctionnement exclusivement social (donc socio-politique), dans l'oeuvre du romancier britannique elle fonctionne comme un exutoire au Mal qui est en l'être, ce qui ramène le problème à une dimension essentiellement philosophique : c'est là où le point de vue de Golding diverge de celui de Girard. De ce fait, cette étude comportera aussi de nombreuses références aux deux grands piliers de la culture occidentale que sont la pensée platonicienne et la Bible. La problématique de notre analyse se pose en ces termes : tout pouvoir repose sur ses propres mythes. René Girard affirme dans la violence et le sacré que la violence est un processus physiologique individuel dont« les mécanismes [ ... ]varient fort peu d'un individu à l'autre et même d'une culture à l'autre»'. À l'intérieur de toute communauté, il existe une violence collective qui est la somme des violences individuelles, et qui demande impérativement à être canalisée en vue d'une bonne viabilité du groupe. Girard fait la distinction entre deux principaux types de sociétés : celles à structure archaïque, au R. Girard, la uio/e,,ce et le sac r é, Paris : Éditions Bernard Grasset, 1972, p. 1 O.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-reunion.fr/hal-02181277
Contributor : Réunion Univ <>
Submitted on : Monday, October 19, 2020 - 9:43:12 AM
Last modification on : Monday, October 26, 2020 - 7:55:33 AM

File

J.-M. HOARAU - TD19.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02181277, version 1

Citation

Jean-Marc Hoarau. La violence fondatrice chez William Golding. Travaux & documents, Université de La Réunion, Faculté des lettres et des sciences humaines, 2003, Langues, littératures et cultures étrangères : champs épistémologiques, pp.71--79. ⟨hal-02181277⟩

Share

Metrics

Record views

52

Files downloads

9