Micro-finance et crowdfunding : l'essor des nouvelles alternatives de financement pour les entreprises

Résumé : Micro-finance et crowdfunding : l'essor des nouvelles alternatives de financement pour les entreprises. « Avec Lendopolis votre argent ne dort pas sur un Livret A ou sur votre assurance vie. Il travaille pour des PME françaises ! Vous prêtez en direct aux entreprises françaises de votre choix et recevez jusqu'à 12% d'intérêts chaque mois ». L'année 2015 étant l'année de décollecte du livret A la plus haute depuis 20 ans, le groupe les Echos propose aux français une solution pour valoriser leurs économies grâce au prêt aux entreprises. Le gouvernement a mis fin au monopole bancaire sur les prêts rémunérés par le décret du 1 er octobre 2014 qui a instauré le statut d'Intermédiaire en Financement Participatif. Les particuliers peuvent désormais « donner un sens à leur épargne » et deviennent des micro-prêteurs. Ils peuvent confier jusqu'à 1000 € aux projets qui les attirent, tandis que les porteurs de projet peuvent lever jusqu'à un million d'euros sur les plateformes. Comment expliquer cet engouement pour les plateformes de financement participatif ? Sur les marchés financiers parfaits, les entreprises trouvent toujours un financement suffisant et approprié aux investissements de création de valeur. Par conséquent, les décisions de financement ne sont pas pertinentes. Les marchés financiers en réalité ne sont pas parfaits, et les imperfections du marché nécessitent des décisions de financement en matière de développement d'affaires et de création de valeur pour l'entreprise. Plusieurs recherches se sont intéressées aux décisions de financement et aux choix des sources de financement par les entreprises. Les entrepreneurs préfèrent les sources de financement qui ne conduisent pas à une perte de contrôle et celles aux coûts les plus faibles. Par conséquent, ils optent généralement pour des ressources financières personnelles ou d'autres ressources informelles plutôt que des financements externes. Les solutions alternatives de financement qu'offrent les plateformes de financement participatif semblent se substituer aux sources de financement informelles. Ces modèles d'affaire nouveaux ont suscité un intérêt en tant que moyen d'introduction dans le marché d'une plus grande liquidité. Par exemple, de son lancement le 12/11/2013 au 30/04/2016, la plateforme Unilend (pionner français et leader en crowdlending) a permis de financer 18 442 650 €, pour 241 projets. Au regard du crowdlending, il semblerait que les activités sur les plateformes de financement participatif intègrent davantage de processus sociaux et psychologiques que le traditionnel capital-risque. Les raisons des choix pour l'une ou l'autre des plateformes dépendent des objectifs des entrepreneurs, de ceux des supporteurs, ainsi que de l'environnement institutionnel. Des travaux récents soulignent, par ailleurs, que les perceptions des entrepreneurs quant aux possibilités d'accès au capital peuvent influencer les sources à partir desquelles ils recherchent des fonds. Les facteurs cognitifs sembleraient être des éléments clefs, ils peuvent notamment générer des émotions négatives comme le découragement : certains entrepreneurs se détournent des sources de financement traditionnelles car ils perçoivent des difficultés excessives quant à l'obtention de fonds auprès des institutions financières. Les plateformes de financement participatif rencontrent ainsi un franc succès mondial, elles ont permis de récolter 31.4 milliards en 2015 (dont 296.8 millions d'euros pour la France), ce qui correspond à une croissance de 2000 % en quatre ans, causée par une multiplication du nombre de contributeurs (de 1,3 millions à 2,3 millions pour les français par exemple). Cet article a pour objet de faire un état des lieux sur le financement participatif en France. Nous présentons tout d'abord ses diverses formes et les besoins qu'elles permettent de satisfaire, puis nous évoquerons les risques de fraude et les premières désillusions ainsi que les partenariats récemment conclus afin de limiter les risques de défaillance.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01802716
Contributor : Réunion Univ <>
Submitted on : Tuesday, June 12, 2018 - 9:29:33 AM
Last modification on : Thursday, March 28, 2019 - 11:24:12 AM
Long-term archiving on : Thursday, September 13, 2018 - 1:39:18 PM

File

Microfinance et crowdfunding_D...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01802716, version 1

Collections

Citation

Nathalie Duran. Micro-finance et crowdfunding : l'essor des nouvelles alternatives de financement pour les entreprises. Convergence, SAGE Publications, 2016. ⟨hal-01802716⟩

Share

Metrics

Record views

188

Files downloads

249