Le corps antique dans tous ses atours, réinventé par la peinture européenne du XIXe siècle - Université de La Réunion Access content directly
Conference Papers Year : 2013

Le corps antique dans tous ses atours, réinventé par la peinture européenne du XIXe siècle

Abstract

Au XIXe siècle s’opère un important retour d’intérêt pour l’Antique et pour l’archéologie. Le développement scientifique des fouilles en Méditerranée, notamment en Italie, en Grèce, en Turquie puis au Proche-Orient, va exercer un impact indéniable sur cet engouement auprès d’un public d’érudits et d’artistes. Ils sont de plus en plus nombreux à partir sur les sites antiques : le regard sur les ruines a changé depuis la Renaissance et le XVIIIe siècle. Les ruines ont perdu leur valeur de décor pittoresque pour devenir un témoignage de la vie des Anciens et constituer un cadre propre à ranimer le passé. Ce passé se concrétise durablement sous la formes de statues et de divers objets antiques que l’on peut désormais admirer et comprendre dans des musées, créés, dès le début du siècle, dans les capitales européennes.
Fichier principal
Vignette du fichier
Couelle-TD44.pdf (21.61 Mo) Télécharger le fichier
Origin Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01243729 , version 1 (02-10-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01243729 , version 1

Cite

Colombe Couëlle. Le corps antique dans tous ses atours, réinventé par la peinture européenne du XIXe siècle. Journée de l'Antiquité et des temps anciens 2012, Apr 2012, Saint-Denis, La Réunion. pp.80-98. ⟨hal-01243729⟩
149 View
114 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More