Les Amours imaginaires de Xavier Dolan (2010) : un film générationnel ? - Université de La Réunion Access content directly
Journal Articles Travaux & documents Year : 2012

Les Amours imaginaires de Xavier Dolan (2010) : un film générationnel ?

Abstract

Après avoir fait sensation à Cannes en 2009 avec son cruel J’ai tué ma mère présenté à la « Quinzaine des réalisateurs », Xavier Dolan, acteur et réalisateur québécois né en… 1989 !, est revenu sur la Croisette dès 2010 avec un deuxième film sélectionné cette fois dans le cadre d’« Un certain regard ». Ses Amours imaginaires enthousiasment lors de sa projection le public et la critique en général, qui voient dans le réalisateur et dans son oeuvre l’incarnation d’une « relève » (Télérama), du renouveau du cinéma tant québécois qu’international : selon Le Devoir, Xavier Dolan aurait ainsi « réveillé l'espoir chez plusieurs artistes de sa génération ». Mais cet engouement et ce jugement posent question pour certains, en raison du recyclage systématique des styles de nombreux réalisateurs qu’opère Xavier Dolan, qui, d’une part, se défend de le faire, et qui, d’autre part, affirme avoir réalisé « un film avec [s]a génération, mais pas forcément sur [s]a génération »

Keywords

Domains

Literature
Fichier principal
Vignette du fichier
ARINO-TD42.pdf (188.58 Ko) Télécharger le fichier
Origin Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01212647 , version 1 (13-09-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01212647 , version 1

Cite

Marc Arino. Les Amours imaginaires de Xavier Dolan (2010) : un film générationnel ?. Travaux & documents, 2012, 42, pp.115--126. ⟨hal-01212647⟩
316 View
3335 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More