Racine et Euripide : la Révolution trahie

Résumé : Helléniste remarquable, Jean Racine se distingue de tous ses contemporains, et de Corneille en particulier, par le retour incessant à la tragédie grecque. C’est en traduisant Aristote, en annotant les pièces athéniennes et en adaptant Euripide sur scène, qu’il retrouve le secret du « héros tragique », ni tout à fait coupable ni tout à fait innocent. En bousculant les codes dramaturgiques de l’époque, Racine fera de sa découverte le symbole d’une « révolution » dans l’art de fabriquer des tragédies. L’ouvrage se propose de reconstruire l’évolution de cette « révolution racinienne », en explorant son origine grecque et ses manifestations les plus explicites, à savoir les quatre pièces inspirées d’Euripide : La Thébaïde, Andromaque, Iphigénie et Phèdre. La lecture croisée de l’ensemble des sources permet de décoder le palimpseste racinien en laissant émerger le rôle crucial joué par le texte euripidéen sous-jacent. Pourtant, en véritable caméléon, Jean Racine n’hésitera pas à sacrifier son souffleur athénien et sa propre révolution sur l’autel du succès.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Droz, 2017, Travaux du Grand Siècle, 978-2-600-05797-4
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01652462
Contributeur : Réunion Univ <>
Soumis le : jeudi 30 novembre 2017 - 12:26:55
Dernière modification le : vendredi 31 août 2018 - 09:24:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-01652462, version 1

Collections

Citation

Tristan Alonge. Racine et Euripide : la Révolution trahie . Droz, 2017, Travaux du Grand Siècle, 978-2-600-05797-4. 〈hal-01652462〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

46