Le chantier de la Nouvelle route du littoral à La Réunion: Un moteur de croissance économique, mais peu de créations d’emplois

Résumé : Le chantier de la Nouvelle route du littoral (NRL) représente un investissement conséquent d’1,7 milliard d’euros, s’échelonnant de 2011 à 2019. Entre 2011 et 2013, la phase de préparation technique et administrative mobilise peu les entreprises réunionnaises: moins de 250 salariés sont concernés. En 2014, le chantier démarre et les retombées économiques sont immédiates. D’après une modélisation de l’économie réunionnaise, il est à l'origine d’un tiers de la croissance cette année-là. En 2015, il continue de soutenir l’activité économique, mais sa contribution à la croissance est moindre. Sur ces deux années, le chantier et ses retombées économiques représentent environ 3000 emplois directs, indirects et induits par an. Toutefois, les créations nettes d’emplois sont limitées: moins de 250 emplois au total en 2014 et 2015. De 2016 à 2019, le chantier générerait près d’1 milliard d’euros de valeur ajoutée, avec un pic d’activité prévu en 2016 et 2017. À partir de 2018, les investissements s’amenuiseront, ce qui pèsera négativement sur la croissance.
Type de document :
Article dans une revue
Cerom, Cerom, 2016
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01485167
Contributeur : David Perrain <>
Soumis le : jeudi 9 mars 2017 - 05:39:08
Dernière modification le : vendredi 14 septembre 2018 - 08:14:56
Document(s) archivé(s) le : samedi 10 juin 2017 - 13:21:56

Fichier

CEROM_retombées économiques_...
Publication financée par une institution

Identifiants

  • HAL Id : hal-01485167, version 1

Collections

Citation

David Perrain, Antonin Creignou, Gaelle Rabaey. Le chantier de la Nouvelle route du littoral à La Réunion: Un moteur de croissance économique, mais peu de créations d’emplois. Cerom, Cerom, 2016. 〈hal-01485167〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

145

Téléchargements de fichiers

97