L’appropriation d’un « format pédagogique » : l’exemple du « contrat de travail individuel » à l’école primaire

Résumé : Cet article étudie l’appropriation d’un « format pédagogique », le travail individuel écrit, par un enseignant chevronné, à l’école primaire française. À partir de deux approches, celle du cours d’action (Theureau, 2006) et l’approche anti-utilitariste (Caillé, 2000), il s’attache à trois dimensions de cette appropriation, les dimensions : a) incorporées du travail individuel écrit dans l’activité de l’enseignant, b) appropriées, c’est à dire intégrées au « monde propre » de l’enseignant et c) intégrées à la culture et aux cycles de don liés à la vie professionnelle de l’enseignant. Sont ainsi mis en évidence les éléments de l’activité devenus « transparents » pour l’enseignant : ceux qu’il peut verbaliser en autoconfrontation et ceux qui sont intégrés à sa culture
Type de document :
Article dans une revue
Éducation et didactique, 2014, 8 (3), pp.81--94. 〈10.4000/educationdidactique.2074〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01461895
Contributeur : Réunion Univ <>
Soumis le : mercredi 8 février 2017 - 14:47:59
Dernière modification le : mercredi 23 mai 2018 - 17:58:09

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Philippe Veyrunes, Pierre Imbert, Julia San Martin. L’appropriation d’un « format pédagogique » : l’exemple du « contrat de travail individuel » à l’école primaire. Éducation et didactique, 2014, 8 (3), pp.81--94. 〈10.4000/educationdidactique.2074〉. 〈hal-01461895〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

76