Discours et attitudes des acteurs impliqués dans un dispositif de prévention du décrochage et de raccrochage scolaires en contexte réunionnais.

Résumé : Parmi les facteurs explicatifs du décrochage scolaire (Potvin & Pinard, 2012), les systèmes ”élève ” et ”enseignant ” font l’objet de nombreuses expérimentations qui visent à (r)accrocher certains collégiens qui présentent des facteurs à risque (Potvin, 2004 ; Janosz & al., 2008 ; Blaya, 2010). On assiste ainsi à une multitude de dispositifs proposés par le ministère de l’éducation nationale, les collectivités territoriales et locales, le tissu associatif mais, faute de pilotage global, l’efficacité de ces dispositifs complexes est incertaine (Blaya, 2012). On y parle souvent de ” collaboration ” ou de ” partenariat ”, mais le terme d”’ alliances ” suppose ” un investissement fort des acteurs en fonction d’un but alors que l’idée de collaboration implique la complémentarité entre professionnels ” (Tièche-Christinat et al., 2012). L’originalité du dispositif examiné dans cette communication, réside dans le fait qu’il tente d’allier des catégories de personnels d’un collège et des acteurs hors établissement (association de quartier), proposant à la fois, des actions de formation à des publics distincts (élèves, parents, enseignants) mais aussi outils et ressources pour piloter (diagnostic partagé, référent- coordonnateur, comité de pilotage, fiche de suivi construite en commun). Les données traitées dans cette contribution, font partie d’une recherche qualitative sur le décrochage scolaire dans un collège de l'académie de La Réunion entre 2014 et 2016. Enracinée dans le paradigme de la complexité et à partir de l’analyse du discours des acteurs en contexte éducatif ultramarin, complétée par l’observation en comité de pilotage de l’attitude des acteurs et des microtransformations qui s’opèrent dans le regard qu’ils portent sur le décrochage, les élèves et leurs partenaires au sein de la communauté éducative, cette communication met en évidence les préoccupations de chacun, l’ évolution de leurs attitudes vis-`a-vis de leurs partenaires : comment se construit progressivement une vision plurielle et globale de la situation d’un jeune, comment sont questionnées les variables scolaires en contextes et, dans le même mouvement, comment se construisent des alliances éducatives au service de la (re)connaissance des élèves en situation de (r)accrochage. Les analyses mettent à jour des tensions liées aux perceptions des acteurs avant le démarrage du projet et deux leviers principaux : la formation au partenariat et le repérage des indices de contextualisation. Au delà, il est proposé un retour réflexif et critique sur la pertinence de la prise en compte du point de vue des acteurs impliqués dans un dispositif dont la prise en charge est collective (Canivet et al., 2007) et sur la question des outils de dépistage (Potvin, 2004 ; Blaya et Fortin, 2011) et d’une possible adaptation aux contextes.
Type de document :
Communication dans un congrès
Congrès AREF A quelles questions cherchons-nous réponse ? , Jul 2016, Mons, Belgique. 〈http://hosting.umons.ac.be/php/aref2016/website/index.php/home〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01459901
Contributeur : Liliane Pelletier <>
Soumis le : mardi 7 février 2017 - 15:11:58
Dernière modification le : mercredi 8 février 2017 - 01:07:30

Identifiants

  • HAL Id : hal-01459901, version 1

Collections

Citation

Liliane Pelletier. Discours et attitudes des acteurs impliqués dans un dispositif de prévention du décrochage et de raccrochage scolaires en contexte réunionnais. . Congrès AREF A quelles questions cherchons-nous réponse ? , Jul 2016, Mons, Belgique. 〈http://hosting.umons.ac.be/php/aref2016/website/index.php/home〉. 〈hal-01459901〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

18