Le fouriérisme et le théâtre du peuple en France au XIXe siècle

Résumé : Dans le monde meilleur des fouriéristes, le théâtre est un divertissement, un moyen d’éducation, d’élévation pour les classes modestes. Le théâtre est du reste une dimension intégrante du caractère humain et de la vie sociale. Au phalanstère (Condé-sur-Vesgres, familistère Godin), il occupe une place essentielle comme institution ou bâtiment et est présent, à travers des pièces pour enfants, dans des journaux d’obédience fouriériste.
Mots-clés : Littérature
Type de document :
Communication dans un congrès
Olivier Bara. Les théâtres populaires avant le Théâtre national populaire (1750-1920), Jan 2013, Lyon, France. Classiques Garnier, Théâtre et Peuple : De Louis-Sébastien Mercier à Firmin Gémier, pp.245-260, 2017, Rencontres, n° 332. Études théâtrales, n° 3. 〈10.15122/isbn.978-2-406-06866-2.p.0245〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01456060
Contributeur : Réunion Univ <>
Soumis le : vendredi 3 février 2017 - 21:25:34
Dernière modification le : samedi 23 février 2019 - 01:12:51

Identifiants

Collections

Citation

Françoise Sylvos. Le fouriérisme et le théâtre du peuple en France au XIXe siècle. Olivier Bara. Les théâtres populaires avant le Théâtre national populaire (1750-1920), Jan 2013, Lyon, France. Classiques Garnier, Théâtre et Peuple : De Louis-Sébastien Mercier à Firmin Gémier, pp.245-260, 2017, Rencontres, n° 332. Études théâtrales, n° 3. 〈10.15122/isbn.978-2-406-06866-2.p.0245〉. 〈hal-01456060〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

90