Vulnérabilités au changement climatique des Outre-mer et des petits Etats insulaires

Résumé : Situés dans l’Océan indien, le Pacifique, l’Atlantique, les Caraïbes et en Amérique du Sud, les départements et les collectivités d’outre-mer (DCOM) partagent certaines caractéristiques structurelles avec les petits Etats insulaires de leur environnement régional. Ces espaces sont particulièrement vulnérables au dérèglement climatique, d’autant que la combinaison des caractéristiques physiques et humaines confère aux territoires, pour la plupart des îles situées en zone tropicale, des niveaux d’exposition aux risques littoraux importants. Concernant plus spécifiquement les Outre-mer, selon le rapport de l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC 2012), la plupart des risques actuels resteront identiques, voire s’amplifieront dans le futur. Ces changements auront pour effet d’exacerber des pressions déjà à l’œuvre dans les DCOM, liées à des modes de développement difficilement soutenables, sous la pression humaine (croissance démographique et urbaine, modes de vie). Ils auront des conséquences indéniables d’une part sur la biodiversité (80 % de la biodiversité sur 22 % du territoire national) et, d’autre part, sur de nombreux secteurs d’activités, au premier rang desquels le tourisme, la pêche ou encore l’agriculture.
Type de document :
Article dans une revue
Question de développement, 2015
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01454721
Contributeur : Réunion Univ <>
Soumis le : vendredi 3 février 2017 - 06:58:02
Dernière modification le : mercredi 7 février 2018 - 08:22:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01454721, version 1

Citation

Michaël Goujon, Jean-François Hoarau, Françoise Rivière. Vulnérabilités au changement climatique des Outre-mer et des petits Etats insulaires. Question de développement, 2015. 〈hal-01454721〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

100