Jean-Joseph Rabearivelo, poète de l'enracinement et de la nuit

Résumé : Comment pouvait-on être Malgache, et qui plus est poète malgache, en cette période des années 1920-1930 ou l'Occident toujours conquérant ne doutait pas encore qu'il ne présentât l'unique modèle de civilisation? Jean-Joseph Rabearivelo, a ce jour encore le plus grand poète malgache d'expression française, nous offre à travers sa vie et son oeuvre une incarnation exemplaire de ce dilemme qui le déchira tout entier. D'emblée subjugue par la langue et la culture du vainqueur qu'il aima de toute son âme, il partit à l'assaut de la poésie française dont il maitrisa rapidement les ressorts mais clans le but de plier son nouvel instrument, auquel il imposa bientôt une radicale métamorphose, a l'évocation élégiaque et onirique du territoire natal, de la patrie ou plus exactement de la « matrie »-puisque, pour un Malgache, le pays ne saurait être qu'une terre-mere (ftrenena). Jean-Joseph Rabearivelo est ne en 1901 à Tananarive-certains disent : en 1903 car il subsiste quelque incertitude sur la date précise, un jugement supplétif obtenu au moment où il cherchait à entrer clans l'administration coloniale permit en effet au poète de se rajeunir. Sa mère était issue de la caste noble (andriana) merina et apparentée à la plupart des notables de Tananarive mais d'une famille ruinée par l'abolition de l'esclavage en 1896. L'on ne parle guère de son père et l'enfant fut élevé, comme il est de tradition clans ces cas-la, par son oncle maternel, catholique alors que la mère du poete était protestante. Sa scolarité chez les Frères des Ecoles Chrétiennes puis chez les Jésuites du Collège Saint-Michel fut brusquement interrompue alors que l'adolescent n'avait que treize ans et ses études s’arrêtèrent là sans qu'il parut marqué ni par l'enseignement ainsi prodigue ni par le catholicisme de ses éduca­teurs. Du reste il rejeta presque aussitôt le christianisme et l'essentiel de sa culture fut celle d'un autodidacte.
Type de document :
Article dans une revue
Littérature, Armand Colin, 1991, pp.74-88
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01413059
Contributeur : Réunion Univ <>
Soumis le : vendredi 9 décembre 2016 - 11:58:02
Dernière modification le : vendredi 14 septembre 2018 - 08:16:40
Document(s) archivé(s) le : jeudi 23 mars 2017 - 09:41:55

Fichier

Meitinger_hal.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-01413059, version 1

Collections

Citation

Serge Meitinger. Jean-Joseph Rabearivelo, poète de l'enracinement et de la nuit. Littérature, Armand Colin, 1991, pp.74-88. 〈hal-01413059〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

51

Téléchargements de fichiers

68