« Ecriture et lecture du romanesque à la fin du Moyen Age. Le Petit Artus de Bretagne. Ysaïe le Triste. Meliador »

Abstract : Trois romans arthuriens écrits au XIVe siècle, Le Petit Artus de Bretagne, Meliador, Ysaïe le Triste, constituent le miroir d’une prise de conscience du fait littéraire dans sa dimension écrite, réflexive et figurative, à la fin du Moyen Age. La première partie s’attache à l’étude des scènes de réception : la réévaluation de l’écrit, du sacré à l’artisanat humain, s’accompagne d’une modification des pratiques de lecture, qui évoluent insensiblement d’une réception collective, oralisée, à une réception individuelle, silencieuse et méditative. La deuxième partie explore ces romans arthuriens comme réception des traditions, du point de vue de la topique, comme du point de vue des références voilées à l’actualité, et définit le romanesque comme un jeu virtuose d’allusions intertextuelles et contextuelles. La dernière partie s’intéresse à la mise en page et en image des manuscrits et imprimés, et expose un contrat de lecture mouvant : au XIVe siècle, les manuscrits révèlent une connivence entre l’écrivain virtuose et son public attentif au jeu sur les traditions ; aux XVe et XVIe siècles, les manuscrits et imprimés deviennent le support d’une réflexion instructive.
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01368811
Contributeur : Anne-Cécile Le Ribeuz <>
Soumis le : mardi 20 septembre 2016 - 09:48:41
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:04

Identifiants

  • HAL Id : hal-01368811, version 1

Collections

Citation

Anne-Cécile Le Ribeuz - Koenig. « Ecriture et lecture du romanesque à la fin du Moyen Age. Le Petit Artus de Bretagne. Ysaïe le Triste. Meliador ». 2005. 〈hal-01368811〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

34