La clarté du concept de soi : validation d’une échelle de mesure en langue française

Abstract : Introduction L’échelle de clarté du concept de soi (CCS, Campbell et al., 1996) mesure le degré selon lequel les croyances sur soi sont perçues comme clairement définies, cohérentes entre elles et stables temporellement. Objectif Cette recherche vise à éprouver la fiabilité et la validité d’une version française de l’échelle de CCS. Elle examine notamment sa pertinence pour prédire la relation entre représentation de soi et représentation d’une préférence professionnelle. Méthode Trois études ont été conduites sur un échantillon total de 1114 participants (dont 691 femmes) âgés de 15 à 62 ans. Résultats L’étude 1 indique que la version française de l’échelle de CCS possède une structure essentiellement unidimensionnelle ainsi qu’une fiabilité interne et une fidélité test–retest satisfaisantes. L’étude 2 montre comme attendu que des scores de CCS élevés sont associés indépendamment à des scores d’estime de soi, de conscienciosité et d’agréabilité élevés et à de faibles scores de névrosisme et d’orientation vers la comparaison sociale. Enfin, l’étude 3 fournit un élément de validité critérielle en démontrant que le score de CCS prédit positivement le degré d’appariement entre le concept de soi et le prototype associé à une préférence professionnelle sélectionnée. Conclusion Les propriétés psychométriques de la version française de l’échelle de CCS étant satisfaisantes et comparables à celles de l’échelle anglaise originale, son utilisation dans les pratiques du conseil en orientation scolaire et professionnelle est discutée. AbstractIntroduction The self-concept clarity scale (SCC, Campbell et al., 1996) measures the extent to which self-beliefs are perceived as clearly defined, internally consistent and temporally stable. Objective The study aimed at testing the reliability and validity of a French version of the SCC scale and its relevance to predict the relationship between self-concept and vocational preference. Method Three studies have been conducted on a total sample of 1114 participants (691 women) aged 15 and 62. Results Results revealed that the French version of the SCC had a unidimensional factor structure and high levels of internal consistency and temporal stability (study 1). As predicted, high SCC scores were independently associated with high self-esteem, high conscientiousness, high agreeability, low neuroticism and low social comparison orientation (study 2). Finally, a criterion validity argument was provided by demonstrating that high SCC scores predicted high matching degree between self-concept and occupational preference prototype (study 3). Conclusion The psychometric properties of the French version of SCC are satisfactory and comparable to those of the English original scale. The use of the SCC scale in academic guidance and career counseling is therefore discussed.
Type de document :
Article dans une revue
European Review of Applied Psychology / Revue Européenne de Psychologie Appliquée, Elsevier, 2015, 65 (3), pp.143--153. 〈10.1016/j.erap.2015.04.001〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01243403
Contributeur : Réunion Univ <>
Soumis le : mardi 15 décembre 2015 - 07:36:51
Dernière modification le : mardi 18 septembre 2018 - 23:24:01

Identifiants

Citation

Sophie Brunot, Patrick Valéau, J. Juhel. La clarté du concept de soi : validation d’une échelle de mesure en langue française. European Review of Applied Psychology / Revue Européenne de Psychologie Appliquée, Elsevier, 2015, 65 (3), pp.143--153. 〈10.1016/j.erap.2015.04.001〉. 〈hal-01243403〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

470