La pêche côtière océanienne et son environnement

Résumé : De toutes les exploitations qui sont faites des ressources naturelles, la pêche est certainement l’une des plus vulnérables à l’instabilité du milieu naturel, que celle-ci concerne la météorologie (qui affecte la fréquence et la durée des sorties de pêche) ou les facteurs biotiques et abiotiques qui régissent la présence du poisson et son abondance sur les lieux de capture. Depuis des siècles, les pêcheurs océaniens ont su trouver des stratégies adaptatives face cette instabilité, qui se caractérisent par la diversité des biotopes exploités, le grand nombre des espèces cibles et la variété des moyens de production. Pour perdurer, l’activité halieutique doit être régulée. Les interdictions temporaires d’accès qui frappent une partie du territoire de pêche constituent le mode « traditionnel » de régulation. Face aux difficultés d’appliquer une gestion dite « moderne » des pêches, axée sur la collecte et le traitement de données statistiques concernant la ressource et la pression de pêche, un nombre grandissant de scientifiques proposent de mettre en oeuvre une gestion à données minima et de faire des aires marines protégées un nouvel outil de la gestion des ressources halieutiques, voire de revitaliser certaines règles ancestrales pour mette en place à l’échelle locale une co-gestion des ressources halieutiques.
Type de document :
Article dans une revue
Journal de la Société des Océanistes, Société des Océanistes, 2008, pp.247--270. 〈10.4000/jso.4352〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01239661
Contributeur : Réunion Univ <>
Soumis le : mardi 8 décembre 2015 - 08:39:52
Dernière modification le : lundi 22 janvier 2018 - 16:26:02

Identifiants

Citation

Gilbert David. La pêche côtière océanienne et son environnement. Journal de la Société des Océanistes, Société des Océanistes, 2008, pp.247--270. 〈10.4000/jso.4352〉. 〈hal-01239661〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

251