Les glissements conceptuels : un observable de secondarisation en classe élémentaire de grammaire

Résumé : La réussite de la tâche scolaire n’entraîne pas nécessairement une assimilation du savoir visé. Seule une tâche, impliquant une « secondarisation » permet de s’assurer que l’élève n’a pas seulement réussi la tâche, mais a effectué une vraie appropriation du savoir. Pour stimuler ce saut épistémique, l’enseignant dispose d’un moyen : mettre l’accent sur les « épisodes de glissement » qui font passer de la réussite à la conceptualisation. Nous développons cette idée dans une recherche sur la médiation grammaticale en école élémentaire qui souligne bien le glissement progressif de la langue outil vers la langue objet de compréhension de son fonctionnement
Type de document :
Article dans une revue
Éducation et didactique, 2014, 8 (3), pp.23--41. 〈10.4000/educationdidactique.2051〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01229124
Contributeur : Réunion Univ <>
Soumis le : lundi 16 novembre 2015 - 13:29:13
Dernière modification le : mardi 17 novembre 2015 - 01:09:11

Identifiants

Collections

Citation

Philippe Clauzard. Les glissements conceptuels : un observable de secondarisation en classe élémentaire de grammaire. Éducation et didactique, 2014, 8 (3), pp.23--41. 〈10.4000/educationdidactique.2051〉. 〈hal-01229124〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

49