La situation professionnelle comme traduction du rapport dialectique entre acteur et contexte

Jean-François Marcel Frédéric Tupin 1 René Amigues
1 ICARE - Institut Coopératif Austral de Recherche en Éducation
LCF - Langues, textes et communications dans les espaces créolophones et francophones
Résumé : La notion de situation professionnelle que nous proposons de mettre en débat durant ce symposium peut-être lue comme la résultante :  d’une définition, ancrée dans une situation «projetée» par le sujet et porteuse de sens,  d’une construction, dans un système conjoint de contraintes et de ressources (internes et externes) actualisée par les choix et la dynamique interactive des acteurs concernés. Nous concevons la situation professionnelle comme la production d’un sujet «centre du monde» immergé dans un champ de rapports dialectiques entre «l’ici et maintenant» de l’exercice professionnel (micro-société constituée par le sujet en interaction avec ses interlocuteurs) et «les différents cercles contextuels» (établissement,entreprise, réseaux locaux ou régionaux, institution, etc.) qui marquent de leur empreinte les conditions d’expression du sens pratique et qui relèvent d’une hybridation entre habitus individuel, habitus de classe et habitus professionnel. Simultanément et conjointement aux contraintes (relatives) qu’imposent les structures externes, à l’empreinte des contextes, au filtre des habitus, le sujet est appelé, par la mise en œuvre de sa rationalité (fréquemment limitée), à interpréter ce qui se produit dans le «micro-contexte situationnel» socioprofessionnel dans lequel il évolue. Cette construction (qui ne s’émancipe jamais tout à fait de la définition initiale de la situation) ne peut s’élaborer que via une dynamique interactive avec les alter concernés, sur le mode d’une recherche croisée d’anticipations des motifs de «l’autre» et d’une adaptation à ces intentions supposées. Elle ne peut se réaliser, sur le mode de la négociation, que dans un dosage subtil entre actions/évaluations indépendantes et actions/évaluations interdépendantes. Le symposium a choisi de mettre en débat cette notion de «situation professionnelle» en provoquant le dialogue entre des recherches en Sciences de l’éducation qui l’investissent. Leur diversité est manifeste, qu’il s’agisse des cadres théoriques convoqués, des méthodologies mobilisées, des champs professionnels investigués voire des visées poursuivies et des postures adoptées. L’hypothèse qui sous-tend ce symposium est que, au delà de ces diversités, le dialogue scientifique est possible. Les conditions de ce dialogue seront organisées par les deux responsables avec la participation d’un grand témoin qui sera invité à envisager le déroulement du symposium comme une «situation professionnelle» réunissant des enseignants-chercheurs (et à en rendre compte). L’objectif de ce symposium est de dégager de cette diversité et de cette confrontation quelques éléments permettant de théoriser plus avant la notion de «situation professionnelle» et de contribuer à la construire en tant qu’objet scientifique.
Type de document :
Communication dans un congrès
Congrès international AREF, Sep 2010, Genève, Suisse. Université de Genève, 2010
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01227026
Contributeur : Réunion Univ <>
Soumis le : mardi 10 novembre 2015 - 14:03:13
Dernière modification le : mercredi 24 octobre 2018 - 07:30:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01227026, version 1

Collections

Citation

Jean-François Marcel, Frédéric Tupin, René Amigues. La situation professionnelle comme traduction du rapport dialectique entre acteur et contexte. Congrès international AREF, Sep 2010, Genève, Suisse. Université de Genève, 2010. 〈hal-01227026〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

116