Étude des dispositifs de cultures de cacaoyers en agro-foresterie dans le Sambirano par l'évaluation de leur potentiel de productivité et l'appréciation de la qualité des produits

Résumé : Située au Nord-Ouest de Madagascar, la plaine de Sambirano est la première région favorable aux planta-tions de cacaoyers. Le cacao malgache présente un potentiel qualitatif parmi les meilleurs au monde mais la production est encore insuffisante et la qualité du produit nécessite des améliorations pour rester con-currentiel dans le marché international. Cette étude a été menée pour avoir une situation de la réalité du terrain en 2013 et pour identifier les actions à entreprendre sur les dispositifs de plantations des produc-teurs afin de déterminer les éléments pour un futur projet de développement de cacaoyers dans le Sam-birano. Le diagnostic est fait suivant (i) les trois structures d'exploitation étudiées, groupe industriel (SO-MIA), producteurs membres de coopératives (ADAPS) et producteurs indépendants et (ii) selon le décou-page géographique de la zone d'étude en six unités notamment : Périphérie, l'Ouest et le Sud d'Ambanja, le Bas Sambirano (route en piste du Sud d'Ambanja de PK 6 au PK 12) , le Moyen (de PK 12 au PK 36) et le Haut Sambirano (de PK 36 au PK 70). Pour cela, dans 80 placettes de 100 m², les méthodes suivants sont adoptés : inventaire des espèces végétales composantes les associations culturales et les arbres d'ombrage compris, l'appréciation de la texture du sol, la mesure de la lumière hors et dans l'association culturale et l'estimation de la floraison, le comptage de cherelles et de cabosses des cacaoyers dans la période du stage. Les résultats de l'étude ont montré que dans 59 % des cas les arbres d'ombrage asso-ciés aux cacaoyers sont Samanea saman et Albizia lebbeck et pour les jeunes cacaoyers des bananiers servent d'ombrage provisoire dans 17 % des placettes. Les cacaoyers ne sont pas associés à d'autres cul-tures sauf pour quelques paysans qui les exploitent avec les vanilliers, les caféiers, les ylangs ylang, les poivriers. Les cacaoyers du Moyen Sambirano sont plus chargés en fruit pendant le stage : le nombre de cabosses et de cherelles moyen est respectivement six et deux. Nous avons collecté des échantillons de fèves dans chaque zone suivant le découpage géographique établi. Ceux-ci seront caractérisés par leurs descripteurs sensoriels au niveau du DP " Co- conception de système agro-alimentaires de qualité de la Réunion ".Les analyses sont en cours et les résultats seront intégrés dans cette étude. (Résumé d'auteur)
Type de document :
Communication dans un congrès
Journées scientifiques QualiREG, Nov 2013, Saint-Pierre, La Réunion. 2013
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01193221
Contributeur : Claire Tessier <>
Soumis le : vendredi 4 septembre 2015 - 16:50:45
Dernière modification le : mercredi 7 février 2018 - 13:50:11

Identifiants

  • HAL Id : hal-01193221, version 1

Citation

Dina Harisoa Rahaingosambatra, Elisabeth Bousquet, Faneva Randrianaivoarivony, Jean-Jacques Rakotomalala, Frédéric Descroix. Étude des dispositifs de cultures de cacaoyers en agro-foresterie dans le Sambirano par l'évaluation de leur potentiel de productivité et l'appréciation de la qualité des produits. Journées scientifiques QualiREG, Nov 2013, Saint-Pierre, La Réunion. 2013. 〈hal-01193221〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

120