Le Commentaire de Proclus sur le premier livre des Éléments d'Euclide

Résumé : De façon générale, l’Antiquité tardive et le Moyen-Âge n’ont guère reçu les faveurs des historiens des mathématiques. C’est l’époque de textes que l’on qualifie de « deutéronomiques », c’est-à-dire de textes qui dépendent fondamentalement de textes plus anciens. L’appréciation portée sur ces textes, qui prennent notamment la forme de « commentaires » sur un ouvrage antérieur, n’est guère flatteuse : on dit souvent que dans la période hellénistique tardive, la géométrie grecque a connu un long déclin succédant à plusieurs siècles de progrès ; certes, le sujet n’a pas cessé d’être étudié et enseigné, mais il y aurait eu de moins en moins de découvertes originales et importantes. Le Moyen-Âge arabe et latin est perçu comme continuateur de cette tendance aux textes seconds : outre les commentaires, on peut mentionner les traductions (en syriaque, en arabe, en latin), les rééditions (avec souvent des ajouts, des corrections, des restructurations), les compilations, les abrégés, les collections encyclopédiques, bref tout un ensemble de textes considérés comme « conservateurs » en ce sens qu’ils visent essentiellement à perpétuer une tradition. Les auteurs modernes ont régulièrement qualifié ces documents seconds de « pédants », de « verbeux » ou de « scolastiques » sans y regarder de plus près. Actuellement, un mouvement se fait jour chez les historiens des sciences pour relire ces textes négligés et montrer qu’ils ont apporté, d’une manière qu’il conviendra de préciser, une contribution significative au développement des mathématiques. Dans cet esprit, j’ai souhaité rendre compte ici de quelques recherches récentes qui modifient la perception que nous pouvons avoir de cette période « décadente ». Pour cela, j’ai choisi comme support de mon propos le Commentaire de Proclus sur le premier livre des Éléments d’Euclide. Cet ouvrage me servira de fil directeur pour évoquer les mathématiques alexandrines classiques, mais aussi – et peut-être surtout – de prétexte pour aborder la notion de commentaire.
Type de document :
Communication dans un congrès
Myriam Kessel (éd.). Journée de l'Antiquité 2007, Apr 2007, Saint-Denis de la Réunion, France. Université de la Réunion, 33, pp.9--20, 2008, Travaux et documents
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01188716
Contributeur : Nicolas Alarcon <>
Soumis le : lundi 31 août 2015 - 14:09:04
Dernière modification le : mercredi 18 avril 2018 - 10:16:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-01188716, version 1

Collections

Citation

Dominique Tournès. Le Commentaire de Proclus sur le premier livre des Éléments d'Euclide. Myriam Kessel (éd.). Journée de l'Antiquité 2007, Apr 2007, Saint-Denis de la Réunion, France. Université de la Réunion, 33, pp.9--20, 2008, Travaux et documents. 〈hal-01188716〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

123