"We flesh" : Histoire(s) du sensible, mémoire du corps (dé)possédé dans Fragments of the Ark de Louise Meriwether et Stigmata de Phyllis Alesia Perry

Résumé : J’expose ici les choix esthétiques de deux romancières afro-américaines contemporaines, leurs stratégies narratives et discursives afin de mettre en mots une Histoire sensible refoulée et de reconstruire, par le biais de la fiction, une mémoire du corps liée à l’expérience coloniale de la diaspora africaine. (Publication faisant suite à la journée d'études du CRLHOI "Langages, écritures et frontières du corps", Fév. 2010, U. de La Réunion).
Type de document :
Article dans une revue
Travaux & documents, Université de La Réunion, Faculté des lettres et des sciences humaines, 2011, Langages, écritures et frontières du corps, pp.109-123
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-reunion.fr/hal-01157747
Contributeur : Nicolas Alarcon <>
Soumis le : jeudi 28 mai 2015 - 14:47:53
Dernière modification le : mercredi 29 novembre 2017 - 07:04:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-01157747, version 1

Collections

Citation

Corinne Duboin. "We flesh" : Histoire(s) du sensible, mémoire du corps (dé)possédé dans Fragments of the Ark de Louise Meriwether et Stigmata de Phyllis Alesia Perry. Travaux & documents, Université de La Réunion, Faculté des lettres et des sciences humaines, 2011, Langages, écritures et frontières du corps, pp.109-123. 〈hal-01157747〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

101